Accueil > Autobiographie

Autobiographie

EN GUISE DE CONCLUSION

(11e et dernière partie)

J’ai brossé un tableau plutôt noir des composantes de ce métier : c’est sans doute ma nature de forcer le trait. Je ne crois pas, cependant, être loin de la vérité.

J’aurais pu - j’aurais dû - évoquer aussi celles et ceux qui font que ce microcosme conserve, parfois, une dimension humaine, chaleureuse, attentive. Producteurs d’émissions, réalisateurs, programmateurs qui - malgré le panier de crabes où ils se meuvent - tentent de diffuser, de promouvoir autre chose que de la soupe. Ils existent et je les salue.

Je ne suis ni désespéré, ni cassé, ni battu. Les constats que je fais, les
dénonciations que je tente sont l’expression d’un certain esprit de résistance.

S’il faut, un jour, chanter clandestinement dans les catacombes, pourchassé par les limiers de la police culturelle (!), j’y serai.

Car il y a LA CHANSON ! Aussi vieille que les hommes.

Le produit-chansonnette-savonnette bien mode, bien torché, bien sexy, bien rythmé est souvent comme un crachat à la face du monde.

Il y a cette femme, en Somalie, berçant son enfant squelettique qui va mourir de la connerie des hommes... Et elle lui chante une chanson !

Tout finit par des chansons.

- http://francoisberanger.fr/Biographie

- La bio au format PDF

Autobiographie extraite du coffret DVD "Le vrai changement c’est quand ?"

Plan du site - Mentions légales